Le virus n'est pas la cause du sida

(Le point de vue hygiéniste).

Les microbes et les virus sont nos amis.
La cause de toutes les maladies, c'est la toxémie et la cause de la toxémie est le non-respect des lois physiologiques et naturelles.

 

Pasteur a dit avant de mourir : "C'est Claude Bernard qui a raison, le terrain est tout, le microbe n'est rien" ; il détruisait ainsi presque tous les travaux de sa carrière...

Hélas, la médecine est restée sur la théorie microbienne de Pasteur pour des raisons bien simples à deviner : les profits gigantesques.

La médecine hygiéniste consiste à toujours consolider le terrain (le corps) afin qu'il soit invulnérable aux facteurs extérieurs de maladie. Veiller à la qualité du terrain, c'est mettre tout en œuvre pour que les toxines ne s'y accumulent pas.

Oui, le terrain est tout. Un grain de blé que l'on plante dans un désert ne poussera pas ; il lui faut une terre fertile. Il en est de même pour les microbes qui réclament un terrain adéquat pour se développer. Quand le corps est toxémique, les microbes ont pour but d'aider à le désintoxiquer en "mangeant" la toxémie dont ils se nourrissent. Et quant le corps est purifié, les microbes disparaissent, mutent d'eux-mêmes naturellement ; il est donc stupide de les tuer.

Nous avons toujours pris les microbes, écrivent d'éminents docteurs, pour de méchants ennemis, pour une armée d'adversaires redoutables, cherchant à nous anéantir. On nous a poussé à les exterminer par tous les moyens.

Or, il s'avère que les microbes et les virus sont nos meilleurs amis, de précieux auxiliaires, des éboueurs et des restaurateurs bienfaisants pour notre organisme. Ils ne se mettent au travail que lorsque notre corps leur en donne expressément l'ordre, à partir du cerveau. Et cet ordre leur est toujours donné par le cerveau au moment précis où débute la phase de guérison.

"Représentons-nous les microbes comme trois sortes d'ouvriers : ceux qui ont pour mission d'enlever les ordures, ce sont les éboueurs, d'autres déblaient les tumeurs intestinales pendant la phase de la guérison et enfin les niveleurs de terrain chargés de boucher les cratères, comme les virus qui ont pour mission de combler les pertes de substances et de permettre les solutions de continuité déterminées dans un tissu par des ulcérations. Nous ne trouvons d'ulcères et de virus que dans la phase de guérison." (Dr Hamer).

...Et on a trouvé le virus du sida, la belle affaire !

C'est comme si l'on disait que l'on a découvert des mouches et des moustiques sur le site d'un tas d'ordures pestilentielles et infectieuses. Voilà, dit-on, toute la cause du mal et de l'infection. Ce sont ces mouches et ces moustiques. Il faut les tuer sans pitié, les annihiler. Voilà de quoi occuper et enrichir les fabriques de produits pharmaceutiques qui se frottent les mains et dont les titres ne cessent de monter en bourse. L'opinion publique est chauffée à blanc par les médias, les journalistes, naïfs et crédules quand il s'agit de questions médicales, annoncent la nouvelle comme s'il s'agissait d'une grande découverte. La peur s'empare du public et les affaires pharmaceutiques fleurissent.

Au lieu de tuer les mouches, il vaut mieux de nettoyer les ordures ! Au lieu de tuer les virus, il vaut mieux désintoxiquer le corps par le jeûne et la diète. Si l'on tue les mouches, les ordures seront toujours là et causeront par la suite des ennuis, car le corps cherchera à les éliminer par des maladies "opportunistes". En effet, ces maladies sont des symptômes d'élimination.

Mais si on nettoie les ordures, les mouches disparaîtront d'elles-mêmes.

On répète tellement que le virus est la cause du sida, que le public ne pense même pas à le contester.

Comprenons bien que les ordures sont à la toxémie ce que les mouches et les moustiques sont aux microbes et aux virus, lesquels ont un rôle utile pour l'homme.

Pour ceux qui sont croyants, depuis quand Dieu aurait-il créé des êtres malfaisants, lui qui est Amour?

Le virus du sida peut rester longtemps silencieux dans les cellules, écrit un médecin spécialiste du sida. Le virus du sida possède bien cette capacité de rester silencieux dans les chromosomes des cellules infectées pendant un temps qui peut être très long, ce qui explique la longue période de latence entre le début de l'infection et la survenue de la maladie. Mais si le virus peut rester longtemps latent, c'est que la toxémie et l'infection ne sont pas assez élevées pour réclamer son intervention salvatrice.

Ainsi pour les personnes séropositives, l'acte de prévention intelligent est de faire en sorte que le virus n'intervienne jamais ce qui sera la preuve que la toxémie n'est pas élevée. Mieux, celle-ci peut être éliminée par un changement de nourriture et des préparations à des jeûnes hydriques courts.

Dans l'ouvrage "Le corps est son propre médecin", toutes les explications sont données. Ce document est accompagné d'un complément - synthèse intitulée : "Fini le sida"; des extraits qui sont tirés du dossier appelé "L'Escroquerie du Sida" du Dr E. Willner, USA, appuyé par une centaine de médecins américains. (A faire connaître tout azimut).

On y apprend que :

- l'hypothèse du sida est frauduleuse et ses auteurs sont coupables de tromperie criminelle et de meurtre ;
- le sida n'est pas nouveau, il est aussi vieux que l'humanité ;
- le HIV ne peut pas provoquer le sida puisqu'il est utile ;
- le sida ne se transmet pas sexuellement ;
- le sida est endémique et non épidémique et n'est pas contagieux (les défenses faibles ne sont pas contagieuses) ;
- le vaccin contre le sida sera inutile ;
- le sida est un syndrome, pas une maladie ;
- l'immuno-déficience acquise est la cause de la plupart des maladies à cause de la toxémie;
- l'immuno-déficience acquise est causée par beaucoup de facteurs connus et prouvés : drogues, médicaments, (antibiotiques, AZT), transfusions, toxines polluantes, radiations, alimentation et cigarettes, soit individuellement, soit combinés.

Par conséquent, on peut traiter et prévenir le sida.
Pour ce faire, les soins hygiénistes sont une efficace solution qui ont soigné plusieurs cas. Ils sont expliqués dans le complément précité. Les faits sont incontournables.

Les instances de très haut niveau, dont bien entendu la médecine officielle, sont responsables de cette incroyable histoire de l'arrogance, de l'ignorance, de la corruption et de la tromperie de la médecine, de l'industrie pharmaceutique et des agences des gouvernements des Etats-Unis. "L'Escroquerie du Sida", du Dr. Robert E. Willner, est le récit objectif et documenté de la supercherie scientifique la plus horrible et la plus meurtrière de l'histoire.

Et c'est le grand lavage de cerveau ! Les gens n'ont pas du tout la liberté de choisir, tant qu'ils ne connaissent pas l'autre son de cloche. Avec le matraquage médiatique, on hypnotise les foules qui n'ont plus de liberté propre, car elles ne connaissent pas d'autres points de vue, qui sont occultés. Plus les gens sont ignorants des choses, plus ils sont faciles à duper. Et même si on leur expliquait, cela ne leur paraîtra pas possible de dire le contraire de tout le monde.

Quant aux médicaments, (la poule aux œufs d'or pour les hauts profits) employés dans le traitement du sida, ils sont une cause établie d'immuno-déficience, comme les antibiotiques, les stéroïdes et surtout la seule chimiothérapie approuvée de façon irresponsable par le FDA ("Food and Drug Administration") : l'azidothymidine (AZT) qui, en réalité, provoque lui-même le sida ! Il tue aussi bien les cellules contaminées que les cellules saines, il ne peut pas faire la différence...

L'AZT est un tueur infaillible, qui sera tenu pour responsable de la mort d'environ 50.000 patients actuellement traités avec ce produit... L'AZT est inutile, si ce n'est pour commettre sans le savoir des meurtres légaux !

Au nom de la dignité humaine, réagissons et diffusons partout cette information, tous ont le droit de savoir... et de vivre !

Guy Lacoste, Psycho-hygiéniste.

Atteint d'un cancer il y a 5 ans et avant que celui-ci ne soit irréversible, Guy Lacoste s'en est libéré en pratiquant un jeûne hydrique de 25 jours dans une maison spécialisée au Québec. A la suite de cette expérience réussie, il a suivi une formation de conseiller et psycho-hygiéniste.

Auteur d'un livre "Le corps est son propre médecin, mes expériences sur le jeûne" accompagné d'un complément "Mensonges sur le SIDA". A commander directement chez lui : Guy Lacoste, BP 16, 87170 Isle. Prix 110 frs, envoi compris, chèque à l'ordre de l'auteur.

Complément "Mensonges sur le SIDA" seul : 25 frs port compris.


RETOUR Á THčRAPEUTES RETOUR Á L'INDEX CONTACTS NOS PUBLICATIONS COMMANDES et DONATIONS